Pierre Etchegaray : Ingénieur d'étude technique / chef de projet dans le solaire photovoltaique

Nom : Etchegaray
Prénom : Pierre
Date de naissance : 31/01/1982
E-mail : petche82@yahoo.fr
Société : ENFINITY France


Pierre Etchegaray : Ingénieur d'étude technique / chef de projet dans le solaire photovoltaique
1/ Pouvez-vous nous en dire plus sur votre métier et sur l'entreprise ?

Je suis ingénieur d'étude, c'est à dire que je dimensionne les projets d'implantation de centrales PV. Je choisis les composants (modules, onduleurs, cables,systèmes de montages des panneaux, poste de transformation, de livraison...) d'une installation pour obtenir le meilleur rapport qualité/prix.

Entré dans la société il y a un peu plus d'un an, je suis aujourd'hui responsable de 2 autres personnes (étudiants qui vont etre embauchés dès la fin de leur stage), et mes fonctions évoluent aujourd'hui vers un rôle de chef de projet avec du management de sous traitants, de la planification des tâches des differents intervenants ainsi que respecter des délais d'approvisionnement et de réalisation pour l'implantation de nos centrales solaires.

Enfinity est une entreprise d'origine belge implantée dans 14 pays. L'entité France a été créée au printemps dernier et j'ai donc fais partie de l'équipe d'origine. On était juste 5 en juillet 2008 et aujourd'hui, nous sommes 13 dont 4 dans l'équipe technique.

Enfinity est au départ un fond d'investissement dans les énergies renouvelables, mais aujourd'hui, on ne fait pas que investir, on construit nos centrales qu'on exploite.

2/ Quel est votre salaire annuel ?

30000 euros brut à l'embache (environ 1800 euros net mensuel), pas d'avantages spécifiques (tous les déplacements sur site ou pour des formations spécifiques sont remboursés).

3/ Quel a été votre parcours universitaire ?

Après un bac S, je me suis dirigé vers une filière courte dans la physique générale (DUT Mesures Physiques, Bordeaux). Après un stage en Espagne et validé mon DUT, j'ai voulu poursuivre mes études mais toujours avec un diplôme professionalisant et je me suis alors orienté vers des applications de la physique en IUP Thermique(à Pau), où des cours sommaires d'énergies renouvelables m'ont été enseignés.
L'IUP étant un bac+4, je ne l'ai pas terminé pour pouvoir faire le master complet (bac +4 et bac+5) SEER de l'Université de Corse pour 2 années.
Faire les 2 années devraient être obligatoire pour ceux qui n'ont pas de notions dans le domaine car tous les sujets ne sont pas abordés en 2éme année, elle est très courte car il y a 6 mois de stage.

J'ai effectué le stage de 2éme année chez BP Solar (Montpellier), un des groupes leader du marché, puis j'ai trouvé un emploi chez Enfinity (Aix en Provence) avant même d'avoir validé mon diplôme. En effet, mon stage se terminait en juin, j'ai trouvé un emploi mi juillet (2 semaines après!!) et l'oral de stage était en septembre.


4/ Et si c'était à refaire ?

L'avantage de la formation dispensée à la Faculté des Sciences et Techniques de l'Université de Corse, est avant tout le programme. Les ensignements par les profs chercheurs au CNRS d'Ajaccio et tous les intervenants exterieurs sont un atout important. De plus, j'ai vu que maintenant la plate forme d'Ajaccio s'équipe dans de nombreux équipements à la fois pour des recherches mais aussi servant de TP pour les étudiants. C'est très bien pour pouvoir toucher du doigt ce qui est vu dans la théorie.
Puis, du point de vue Corte, c'est toujours plus agréable de faire ses études en Corse plutôt que de monter dans une grande ville. Le côté "petit" de la fac peut effrayer, mais la proximité avec les enseignants et les effectifs moins important sont un plus.
Cependant, Corte est très animé en semaine, mais il est vrai que le week end, c'est plutôt ville morte, alors, il faut se ballader le long de la Restonica, chercher des chataignes, champignons... aimer les activités de pleine nature plus que les concerts,... ou pouvoir descendre à la plage.
Je ne regrette en aucun cas d'avoir fini mes études à Corte!


> Infos/tendances sur le secteur d'activité :

Le secteur d'activité des énergies renouvelables est en plein essor. Tous les étudiants de ma promotion ont trouvé un emploi dans les 3 mois qui suivent. Soit par un prolongement du stage en CDD ou CDI, soit dans une autre entreprise, ou alors certains effectuent des thèses en collaboration avec l'équipe pédagogique et le labo d'Ajaccio.
Bref, tous ce qui sortent avec le Master SEER en poche ne devraient pas trop se faire de soucis, même si de plus en plus de formations voient le jour, celle de Corte commence à se faire un nom auprès des professionels.

>>> Voir la liste des diplômes proposés par la FST

Rédigé par Marie-Hélène Pancrazi le Jeudi 3 Mars 2011 à 14:45 | Lu 1113 fois



Tél : 04 95 45 00 54 / decanat.sciences@univ-corse.fr